Cure de ptose

Les patientes sont gênées par un excedent cutané du sein souvent associé à une baisse du volume mammaire, entrainant un positionnement bas de l’aréole, un sein recouvrant la partie inférieure du thorax.
Cela est appelé Ptose (chute).

Le principe de l’intervention
Est de redonner un aspect naturel au sein, de retrouver des proportions, de remettre en position l’aréole et de retirer l’excédent cutané. 
L’intervention ne permet pas cependant de remplir le segment supérieur du sein. Le segment supérieur du sein est rempli au départ puis ensuite par le fait de la gravité, le poids de la glande est redistribué dans le segment inférieur du sein. (aspect naturel su sein)
Ce geste peut être associé à une augmentation mammaire, lorsque le volume mammaire est insuffisant. L’augmentation mammaire ne permet pas ou peu de corriger la ptose mammaire. En cas d’augmentation mammaire associée à une ptose, un geste de correction cutané est necessaire. 

Le principe de la consultation
Après avoir écouté la demande de la patiente, on recherche les antécédents personnels et familiaux entre autre de néoplasie, ainsi que les contre-indications à l’opération. 
La consultation met en évidence la ptose mammaire qui est chiffrée et évaluée. Une mammographie pré opératoire est nécessaire.

Le principe de l'intervention
L’intervention a lieu sous anesthésie générale. Vingt quatre heure d’hospitalisation sont nécessaire
La ptose mammaire doit être corrigée, par une ascension de l’aréole. Pour corriger l’excèdent cutané plusieurs techniques sont utiles en fonction de l’excèdent.
Quand l’excèdent cutané est minime, une cicatrice ronde autour de l’aréole peut suffire pour l’ascesncionner et la positionner naturellement. 
Quand l’excédent cutané est trop important, il est nécessaire d’ajouter une cicatrice verticale, plus ou moins une cicatrice horizontale afin de repartir l’exérèse de l’excèdent cutané

Les suites ppératoires
L’intervention n’est pas douloureuse. Des antalgiques simples suffisent. 
Le résultat apparaît entre six semaines et trois mois. Il est recommandé de porter un soutien-gorge, ainsi que des bandelettes cutanées de maintient, empêchant l’élargissement cicatriciel, pendant six semaines. Le résultat au niveau de la forme est jugé entre six semaines et trois mois et au niveau des cicatrices, entre six mois et un an.

Les risques de l'opération
Comme dans toute opération chirurgicale, il existe des risques opératoires. Les risques opératoires sont essentiellement l’hématome, les risques généraux à toutes interventions (phlébite, embolie pulmonaire, infections). Les risques spécifiques (modifications de la sensibilité du téton et de l’aréole). Ces risques sont exposés dans la fiche de la Société Française de Chirurgie Plastique et développés au cours des consultations pré opératoires. 

La prise en charge de l’intervention
L’intervention n’est pas prise en charge par l’assurance maladie, y compris actuellement en cas d’amaigrissement majeur.