Lipoaspiration : femme

L’intervention a été mise au point en 1979 par un chirurgien Français, le Docteur Yves Gérard ILOUZ. Cette technique chirurgicale nous permet de traiter les excédents graisseux localisés, notamment aux niveaux des flancs, de l’abdomen région sous ombilicale, éventuellement région sus ombilicale, les faces internes de cuisse les genoux la culotte de cheval, les bras ainsi que le cou. Cette intervention chirurgicale ne fait pas maigrir, elle permet d’améliorer la silhouette. 
La lipoaspiration est la seule opération radicale permettant en un temps de régler un problème de silhouette.

Le principe de la consultation
Est d’évaluer la gêne occasionnée par le ou la patient(e). D’évaluer l’impact sur la taille, la morphologie globale, ainsi que dans les vêtements, étudier la qualité de peau, tester les capacités de rétraction cutanée. Il faut également évaluer une éventuelle surcharge pondérale.

Le principe de l’intervention
Le plus souvent l’intervention est réalisée sous Anésthesie Générale, sauf lorsque la gène est très localisée une anésthésie locale peut suffire. L’hospitalisation est en ambulatoire ou de 24 heures.
A l’aide de multiples icisions de petites tailles localisées dans des plis à proximité des zones a traiter, l’aspiration est réalisée à l’aide de canules fines de 4 à 5 mm (3 au niveau du cou). L’infiltration de sérum et d’anesthésique local permet de diminuer la douleur post opératoire ainsi que le saignement pendant l’opération.
L’objectif est de réduire de façon harmonieuse et symétrique l’épaisseur de la graisse localisée dans les zones à traiter.
La zone vidée de sa graisse, la peau se retracte. La qualité de peau n’est pas améliorée par l’intervention les plis ainsi que les trous pré opératoire persistent mais se déplacent vers l’interieur.

Les suites opératoires
Les suites nécessitent le port d’un vêtement de contention pendant quatre semaines. Il existe des ecchymoses qui disparaissent en 3 à 4 semaines. Le résultat est objectivé à partir de quatre à six semaines, il faut compter trois mois pour que le résultat devienne définitif. L’intervention nécessite un suivi de six mois à un an, pour pouvoir juger le résultat. Dans certains cas, des petites retouches sont à réaliser. 

Les risques de l’intervention
Comme dans toute opération chirurgicale, il existe des risques opératoires Ces risques sont exposés dans la fiche de la Société Française de Chirurgie Plastique et développés au cours des consultations pré opératoire

La prise en charge de l’intervention
L’intervention n’est pas prise en charge par l’assurance maladie.