Paupières : femme

Le motif de la consultation est la gène occasionnée par l’aspect des paupières donnant un aspect éternellement fatigué, un regard triste et éteins. 
Le principe est de retirer l’excédent cutané ainsi que les poches graisseuses. L’excédent cutané prime aux paupières supérieures. Les poches aux paupières inférieures. 
Il s’agit de l’intervention de chirurgie esthetique qui présente le meilleur rapport bénéfice et efficacité. Le résultat intervention a une durée de vie longue (une dizaine années voire beaucoup plus), l’intervention est légère discrète, les risques sont faibles.

Le principe de la consultation
Le principe est d’évaluer la gène ressentie par les patients au niveau des paupières supèrieures,infèrieures ou les deux, de mettre en évidence l’importance de l’excédent cutané ainsi que la localisation des poches graisseuses La recherche des contre-indications à l’intervention, ainsi que des éléments prédisposant à des risques de complications est systématique. La limite de l’intervention est évaluée.

Le principe de l’intervention
L’intervention est réalisée sous anesthesie generale, locale ou sous sédation, en fonction des desiderataes des patients. L’hospitalisation se fait dans la majeure partie des cas en ambulatoire.

Au niveau des paupières supèrieures : l’intervention consiste à retirer l’excédent cutané ainsi que les poches internes. La cicatrice est située dans le pli palppébral, quasiment invisible quelques mois après l’intervention. 

Pour les paupières inférieures, il existe deux techniques :
  • En absence d’excedent cutané on peu utiliser une voie par voie interne (conjonctivale) qui permet de retirer les poches graisseuses.
  • En cas d’excédent cutané, une cicatrice sous les cils est nécessaire. Elle permet d’aborder les poches et de retirer un excedent cutané.
Les interventions peuvent être faite isolément ou associées.

Les suites
Les patient(e)s sont présentables entre cinq à dix jours. Il peut exister des ecchymoses. Une gêne en cas de port de lentilles de contact peut exister pendant plusieurs semaines. Il peut exister un œdème persistant pendant quatre à six semaines. Le résultat définitif est obtenu à partir de six semaines, jusqu’à trois mois. Les cicatrices sont cachées dans des plis et demeurent quasiment invisibles.

Les risques de l’intervention
Comme dans toute opération chirurgicale, il existe des risques opératoires. Ces risques sont exposés dans la fiche de la Société Française de Chirurgie Plastique et développés au cours des consultations pré opératoire. 

La prise en charge de l’intervention
La prise en charge par l’assurance maladie est exceptionnelle en cas d’excèdent cutané entraînant une amputation du champ visuel. Dans la majeure partie des cas, il s’agit d’une intervention de chirurgie esthétique.